2015

Les articles ont été fournis par des sources externes. Le gouvernement du Canada et le Collège militaire royal de Saint-Jean n'assument aucune responsabilité concernant la précision, l'actualité ou la fiabilité des informations fournies par les sources externes. Les utilisateurs qui désirent employer cette information devraient consulter directement la source des informations. Le contenu fourni par les sources externes n'est pas assujetti aux exigences sur les langues officielles, la protection des renseignements personnels et l'accessibilité.

L'énigme Lafferière
Une certaine habitude de lecture de l'œuvre de Dany Laferrière, l 'Académicien devenu, m'a autorisé non pas tant à interpréter, qu'à faire entendre le tonus, le tremblement intérieur de la voix de l'écrivain. En effet, il s'agit d'une œuvre polyphonique chez Laferrière. Sa voix est liane et transcontinentale. Elle se découple en milles autres branches et codes pour dire son temps vivement vécu. Il clame, et je le cite : « je suis un être en trois morceaux ».

Ainsi, je l'ai convoqué à ma table. Je l'ai travaillé à l'envers. J'ai refusé l'endroit de l'écrivain. J'ai cousu les miettes de ses écrits disséminés pour le camper autrement

Pourquoi l’éthique militaire d’un pays démocratique devrait-elle tenir compte de la philosophie de Sénèque?
Ce texte tente de démontrer que les Lettres à Lucilius de Sénèque constituent une œuvre capable d’alimenter la réflexion en éthique militaire. Elles prescrivent une hygiène de vie menant au bonheur qui se fonde sur un état d’ataraxie symptomatique d’une totale indépendance vis-à-vis les aléas du monde matériel. En tant que telle, la philosophie morale de Sénèque saisit l’essence du paradigme de l’éthique militaire dont l’idée maîtresse consiste à œuvrer sur la mince ligne entre la nécessité et la modération. Qui plus est, sa doctrine soulève avec acuité des questions telles que l’agence morale, la coopération entre la philosophie et les sciences naturelles ainsi que l’enjeu de la faisabilité de l’éthique militaire.

Achieving Inclusive Organizations: The Influence of Unconscious Biases (anglais seulement)
Les chercheurs portent une grande attention à la façon dont des partis pris inconscients peuvent influer sur le comportement et les décisions. Cette étude se propose d’évaluer dans quelle mesure un groupe d’étudiants en administration de la santé et en informatique, ainsi que d’anciens étudiants manifestent des partis pris inconscients et d’évaluer l’utilisation d’un portfolio numérique à titre d’outil de réflexion pour déterminer s’ils se rendent compte de leurs préjugés inconscients. L’étude est basée sur les échelles établies par Pohan et Aguilar pour mesurer les croyances personnelles et professionnelles sur la diversité. Les résultats indiquent que les différences entre les croyances personnelles et professionnelles d’une personne sur la question de la conservation de sa langue maternelle et de l’apprentissage de l’anglais peuvent contribuer à retarder la traduction des documents et l’accès à des traducteurs. Des croyances professionnelles qui établissent une distinction entre les minorités et le reste de la population pour ce qui est du statut économique ou des capacités intellectuelles peuvent prévenir les superviseurs de proposer un perfectionnement professionnel ou une promotion aux employés appartenant à des minorités. Compte tenu du caractère insidieux, de la subtilité et de la complexité du racisme aversif, les techniques traditionnelles d’élimination des préjugés qui insistent sur l’immoralité de ceux-ci et sur l’illégalité de la discrimination ne sont pas efficaces. Bien qu’il soit difficile de généraliser à cause du faible taux de réponse obtenu, cette étude commence à dévoiler les raisons pour lesquelles le racisme aversif contribue aux disparités au travail. Dans les processus de prise de décisions organisationnelles, les préjugés inconscients représentent un sérieux obstacle au traitement équitable des membres de groupes désavantagés.

Date de modification :